Revendiquer un dialogue social construit et serein avec le rectorat

  • Post published:10 novembre 2020
  • Post category:1er degré / 2nd degré
  • Post last modified:10 novembre 2020
  • Reading time:2 mins read

Une des actions revendicatives de la Fep-CFDT Lorraine est de voir les représentant.e.s du personnel de l’enseignement privé sous contrat autant considéré.e.s que leurs homologues du public.

Ainsi, depuis le début de la pandémie, nous demandons à être réuni.e.s directement autour du recteur dans une volonté de construire un dialogue serein à l’heure où les remontées de terrain doivent être réalisées de façon rapide et efficace.

Après de nombreux appels, mails, courriers postaux au services académiques, aux doyens des IPR-IEN et une communication constante avec nos collègues le Sgen-CFDT Lorraine, nous avons pu établir un contact avec monsieur Huart, recteur d’académie. Des visioconférences presque régulières sont désormais établies en parallèle des seules, CCMI et CCMA, instances académiques de l’enseignement privé sous contrat gérant les promotions et les mouvements de l’emploi.

Depuis le début de l’année scolaire, nous avons dû réactiver ces demandes de rencontres alors que nos collègues du public étaient à nouveau réunis de façon régulière pour échanger sur les évolutions sanitaires mais aussi sur la rentrée scolaire de toussaint tristement violente pour toutes et tous.

Depuis la fin du mois d’octobre, nous avons enfin obtenu deux rencontres avec le recteur. La première était une conférence proposée à l’ensemble des représentant.e.s de l’enseignement privé sous contrat sur notre demande. Tous les syndicats régionaux et les organisations professionnelles de chefs d’établissement privés étaient conviés. La Fep-CFDT Lorraine était le seul syndicat présent. Nous avons pu alors faire remonter les problèmes liés à la diffusion des masques, au contexte sanitaire et au manque de dialogue dans certains établissements. Nous avons pu entendre les dernières consignes redescendues du ministère. La seconde rencontre était exclusivement destinée à une délégation Fep-CFDT Lorraine.